Author Archives: Alain et Françoise

Vang Vieng

6 Février 2009

La turista de Françoise n’a été que de très courte durée, ouf !!!

Ce matin nous quittons Luang Prabang  à 7 heures pour Vang vieng.

Le tuk tuk que nous avions réservé la veille  nous attend. La gare de bus n’est pas très loin du centre ville.

Le bus que nous prenons est soit disant un V.I.P. heureusement, sinon qu’aurions nous eu ???

Il n’est pas luxueux du tout, mais nous ne fatiguerons pas pour autant.

La route de Luang Prabang à Vang Vieng est superbe, montagnes et vallées se succèdent, les maisons en bambou sont construites à flan de montagne, en bord de route.  

Nous traversons  parfois des  nuages,  ce qui n’est pas sans provoquer un brin de stress.

Nous arrivons à Vang Vieng à 15h15, nous cherchons une guest house ? Ce sera la 4ème qui retiendra notre attention. Elle est toute neuve, et propre, les propriétaires sont adorables et nous sommes tout près du centre ville.

(En relisant ce  carnet, nous constatons qu’Internet aide véritablement les voyageurs à trouver un logement rapidement, en 2 clics et hop on a fait son choix)

Nous avons rencontré un couple de français qui nous a donné des tuyaux pour trouver des bungalows sympas pour la suite.

Nous avons dîné dans un restaurant typique dont le patron et sa femme sont  très sympathiques. En fin de repas ils nous ont offert des bananes et la visite de  leur cuisine, hum! au Laos les normes d’hygiène ne sont pas celles de l’Europe !!!. Ils nous a appris la recette du riz gluant, une  spécialité laotienne.

Vang Vieng  se situe  en plein cœur de ce que la nature Laotienne  a de plus beau à offrir, montagnes Karstiques montant à pic, étendues champêtres tapissées d’ herbe verte et  d’arbres tropicaux , grottes aux sculptures naturelles.

Par ailleurs la petite rivière Nam Song attire les jeunes pour l’escalade, le rafting,  le kayak ou tout simplement pour descendre la rivière sur des chambre à air de tracteur. L’environnement est magnifique et pourrait être   idyllique, cependant il est  triste de constater que   la jeunesse baroudeuse, après avoir passé la journée  sur la rivière,  vient se restaurer et surtout beaucoup boire et fumer dans les nombreux restaurants. Ils sont affalés sur des coussins  et regardent  sur des écrans géants  des séries américaines stupides.  Sur la carte des menus des restaurants on trouve   des «  Happy » (ce sont des plats additionnés de marijuana), ou encore on peut boire des milk- shakes hallucinogènes. On nous a dit que chaque année, des noyades de « falang » (touristes en Lao) sont constatées , hélas, ceci a cause des excès d’alcool et de substances nocives. Il semblerait que les autorités ferment  les yeux sur ce problème.

Il est cependant possible de ne pas voir ces spectacles affligeants en ne fréquentant pas le  centre ville.

7 février 2009

Petit déjeuner à 8h30 puis location de motos. Aujourd’hui  nous visitons la campagne

Nous traversons la rivière Nam Son sur un petit pont de bois, puis nous nous dirigeons  vers la grotte Tham Phu Khan, sacrée pour les Laotiens. Il faut grimper  le long de la falaise pour atteindre l’entrée de la grotte. Un bouddha couché en bronze se trouve dans la pièce principale. Nous en resterons là, et ne continuerons pas notre escapade, car c’est vraiment fatigant. Pourtant  beaucoup plus profond, un lac  aux eaux turquoise permet de s’y baigner. Tant pis nous renonçons.

De retour dans la prairie, nous enfourchons la moto qui fonctionne très bien, et visitons de jolis villages.

Les veaux, vaches cochons, oies canards et autres volatiles se promènent librement dans la rue ultra poussiéreuse, mais  cette  balade nous enchante, c’est très exotique !!

Au retour, nous nous arrêtons dans une gargote pour y déguster des ananas, des mandarines et des bananes fraîchement cueillis, un délice évidemment.

Ensuite visite d’une ferme biologique ou nous dégustons  un milk shake à la mûre.

Nous garderons un excellent souvenir de cette région.

Ce soir Alain décide d’aller faire un tour tout seule en ville, Françoise  est fatiguée de sa journée.

photos

Luang Prabang 2ème et 3ème jour

 4 février 2009

Lever à 6 heures pour aller à la cérémonie  de l’aumône  des moines.

C’est franchement très impressionnant de voir des centaines de moines parcourir les rues de Luang Prabang afin de récolter leur repas du jour. Les gens  attendent patiemment que les moines passent devant chez eux pour  leur donner  du riz  gluant ou autre denrées. Les moines sont pieds nus, et ne  doivent pas regarder la personne qui offre l’aumône.

Nous sommes souvent  allés dans d’autres pays bouddhistes et c’est la première fois que nous voyons ces cérémonies. Les laos pratiquent le bouddhisme theravada.

Après ces instants inoubliables, nous rentrons vers 7h30  à l’hôtel pour un bon petit déjeuner et à 11 heures nous avons notre rendez vous avec les amis connus la veille.

Nous louons ensemble un jumbo (sorte de  gros tuk tuk qui peut prendre 6 personnes sur des bancs latéraux), et nous voilà partis vers les cascades.

Nous laisserons Annick et François en cours de route, car leur objectif est de capturer les fameux papillons, qui paraît il, sont très beaux et rares dans cette région.

Les cascades  descendent sur  plusieurs niveaux  le long de formations calcaires  en creusant une succession de bassins  à l’eau turquoise. Elles sont  effectivement très belles, l’eau vive est fraiche et nous  dissuade de faire trempette. La végétation est luxuriante, il fait beau ; nous passerons un bon moment.

Au retour nous ferons une halte dans une  rizière.

Arrivés à Luang Prabang  vers 17h30 nous prenons un  thé avec les amis et après le diner,  Bernard nous a invité à boire un verre pour fêter son anniversaire ; un bon vin rouge …….. de France.

5 février 2009

Depuis deux jours nous prenons le petit déjeuner sur la terrasse et faisons connaissance d’une famille  Danoise qui voyage  au long cours avec leurs 3 enfants. Ce sont les parents qui font l’école.

Ce matin, direction le musée du palais royal

Construit en 1904 au début de la période coloniale Française, pour servir de résidence  au roi Sisavang Vong et sa famille.

Ce palais est un mix d’architecture Lao traditionnelle et Française classique.

De très beaux bouddhas de Bronze y sont exposés et notamment le Phra bang , fait d’argent , d’or et de bronze, ce bouddha debout mesure 83 cm et pèse 53 kg.

Une salle est dédiée à de nombreux instruments de musique, une autre  aux objets offerts par divers pays. Ils sont classés en fonction des pays donateurs, capitalistes ou socialistes (il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes) Le Laos est une république socialiste à parti unique où le parti révolutionnaire Lao est le seul parti légal.

Après cette visite très intéressante, nous louons des vélos et partons visiter un petit village à trois kilomètres de Luang Prabang. La route n’est pas goudronnée, ce qui est fréquent au Laos, notre dos trinque mais le paysage est beau et du coup on oublie  les nids de poules.

Le village  est mignon, les maisons traditionnelles bien entretenues, nous achetons  de beaux chemins de tables  en soie et coton à des tisserandes très habiles.

Au retour nous nous arrêtons au Vat Ban Phanon  (nom du village)

Il est vraiment agréable de se balader en vélo car les voitures sont rares, dommage que la chaussée soit si mauvaise.

Retour à 19 heures à l’hôtel, nous sommes K.O, mais contents de cette belle journée  ensoleillée

Annick la collectionneuse  de papillons vient nous rendre visite, (elle habite le même hôtel que nous).  Nous discutons un peu, puis elle  nous invite à boire un verre avec son mari.

Alain avait prévu un petit massage, mais du coup ce sera pour un autre jour.

En fait de verre, ils nous ont invité à dîner dans un restaurant chinois, très très chouette, et François parle le chinois ce qui est un plus. Nous apprendrons au cours de la soirée, qu’il a été ambassadeur de France au Vietnam et en Chine. Ceci  explique  pourquoi il parle si bien le mandarin.

Nous avons passé une excellente soirée….. Sauf  qu’elle s’est terminée un peu  trop tôt, à cause d’une turista  débutante pour Françoise.

photos

Luang Prabang 1er jour

3 février 2009

Luang Prabang , 26 000 habitants

Le Laos a ouvert ses frontières au tourisme en 1989, après l’effondrement  de l’URSS et du système soviétique. Près  de 100 000 intellectuels, aristocrates et entrepreneurs ont quitté le pays , le laissant exsangue.

Heureusement dans la décennie qui a suivi, la légalisation de l’entreprise privée a permis là réouverture de magasins, la restauration de palais, d’hôtels, etc…  et l’économie a pu renaître. 

Inscrite au patrimoine de l’UNESCO en 1995, Luang Prabang regorge  de temples  dans les tons rouge et or, des centaines  de moines et novices en kesa orangée (habit du moine bouddhiste) déambulent dans ces temples, et dans la ville, les arbres aux couleurs chatoyantes et aux parfums subtiles peaufinent ce décor

La gentillesse des gens renforce la tranquillité ambiante.

Dès le petit déjeuner terminé, nous partons à la recherche d’une autre guest house, et nous n’avons  aucune difficulté. A quelques  mètres seulement nous  en trouvons une très belle, la chambre  est grande, jolie et très bien placée.

Nous nous installons rapidement et partons visiter la ville.

Une rocade a été construite autour de Luang Prabang , ce qui préserve  le centre ville.

Les rues principales sont parallèles au fleuve, et les petites rues, qui les coupent sont plutôt des sentiers qui   séparent « les villages », chacun nommé d’après son Vat (temple).

Une grande colline, Phu Si, domine la ville vers le milieu de la péninsule  formée par la confluence  du Mékong et de la rivière Nam Khan.

Guide en mains nous commençons à visiter la ville, quand nous rencontrons les gens du Cantal qui ont déjà loué leurs vélos. Nous nous empressons de faire la même chose.

On enfourche les vélos, et partons vers le Vat Xiengthong. C’est le plus somptueux de la ville. Construit en 1560, près du Mékong par le roi Setthathirat. Puis nous roulons à notre gré, Il n’y a pas beaucoup de circulation et faire du vélo est très agréable bien qu’ils  soient en très mauvais état.

Nous visiterons au moins 5 temples dans la journée

Le marché du matin est très surprenant, car  sur les étals, on  trouve des denrées absolument insolites : chauves souris, écureuils, crapauds, chiens, oiseaux. Les étals de fruits et légumes sont beaux, on remarque que les piments sont très utilisés dans la cuisine Lao.  

D’ailleurs outre la faune  des forêts et des montagnes, on ne trouve plus  beaucoup d’oiseaux ni petits mammifères autour des villes et villages. Les Laos les chassent pour manger. Nous avons vu un jeune enfant avec un lance pierre en train de chasser les petits oiseaux.

Vers 12h30, nous nous arrêterons au restaurant « Tamarind ». Restaurant nouvelle cuisine où nous avons très bien mangé.

A 17h30 nous avons rendez vous avec Bernard et Mado (les gens du Cantal) pour décider de la journée du demain.

Puis, au cours de notre balade  nous rencontrons une française qui connaît très bien le Laos, puisqu’elle y vient depuis  10 ans.

Elle capture des papillons, afin de les étudier et d’installer un jardin  à papillons à Luang Prabang.

Elle nous propose d’aller, demain, à Tat Kuang Si, à 32 km de Luang Prabang. Il s’agit de cascades sur plusieurs niveaux. Nous partagerions les frais du tuk tuk par 6. Nous nous mettons d’accord et demain nous partirons à 11h 30.

photos