Bao Lac, Lac Babé

Nous repartons de Dong Van ce matin à 9 heures, c’est très correct.

La route commence très bien, hélas on ne peut pas être chanceux tous les jours, en effet il ne fait pas froid mais le ciel est très nuageux ce qui empêche une belle visibilité du paysage. Et ce qui est dommage, c’est que cette route est, selon les guides la plus belle du pays.

Très peu de voitures, peut être 5 ou  6 sur 95 kilomètres. En revanche les motos sont très nombreuses et comme toujours hyper chargées. Comme il est assez tôt, on voit de nombreuses personnes et notamment de jeunes enfants revenir des champs et de la forêt avec des charges énormes  sur leur dos ; des feuillages pour les animaux  ou de bois pour alimenter le feu qui sert à faire la cuisine.

Nous traversons de nombreux villages Hmong ou Dao. Nous nous arrêtons dans une famille, et avons visité la petite propriété. Françoise n’a pas trouvé  mieux que se s’embourber devant  l’étable des buffles. Bonjour les chaussures.

Actuellement leur  petite rizière est sèche, du coup ils en profitent pour faire un potager. Et quand les pluies arriveront alors ils laboureront et sèmeront le riz.

Sur 22 kilomètres la route est bonne, elle a été construite à la main sans aucune machine. De  nombreux Vietnamiens  ont laissé leur peau   sur les cailloux. Un énorme mémorial est érigé au bord de cette route en leur hommage.

Pilage du maïs

Ce qui est agréable avec Minh, c’est que régulièrement, il nous fait descendre de la voiture et nous marchons pendant un quart d’heure, seuls, pour admirer le paysage. Puis il nous rattrape sur la route. Ainsi nous rencontrons des locaux, certains sont dubitatifs en voyant des occidentaux. Notre couleur de peau les interpelle.

Nous arrivons vers 16 heures, c’est jour de marché et quel marché !!! Bao Lac n’est pas du tout touristique, nous sommes absolument les seuls occidentaux dans la ville et même dans l’hôtel. La ville de Bao Lac est moche, archi moche. Elle est traversée par une rivière où les détritus sont nombreux. Au Vietnam on est encore loin de la suppression des sacs en plastique. Si vous achetez  par exemple un petit sac de bonbons bien enveloppés, on vous le met dans un sac en plastique, etc…

Ce soir nous  invitons Minh à dîner. Evidemment c’est lui qui choisi le restaurant, car ils ne sont pas nombreux ici. Pas de chance celui qu’il avait prévu est fermé, on se rabat  chez le voisin qui accepte de nous faire à manger mais demain il ferme pour le Têt. Pendant cette période du nouvel an chinois, les gens  ferment leurs magasins, restaurants, etc. Les cadres et les fonctionnaires ont droit à 9 jours de congés.

Notre avant dernier jour de circuit hors des sentiers battus nous  conduit au Lac Babé ? Il nous faudra  7 heures environ pour faire 150 kilomètres….. mais Minh est un chauffeur cool qui ne roule qu’à 40 km/h, de toute façon il n’est guère possible d’aller plus vite, la route est un vrai  petit ruban de virages. Les voitures toujours  très très peu nombreuses mais c’est comme pour la veille  les scooters sont hyper chargés et nombreux.

Vie quotidienne à la campagne

Minh nous a emmenés dans un petit village Lolo noir à 5 kilomètres de la route principale. Le chemin qui grimpe dur est en terre, et on l’imagine très bien quand il a plu !!!

Une dame nous invite à aller chez elle, nous visitons sa maison et nous montre les broderies qu’elle fait. Elle sort l’un de ses beaux vêtements ethniques qu’elle portera plus le Têt.

Puis en redescendant par le tout petit chemin de terre, nous nous arrêtons chez une autre dame, elle nous installe sur la natte près du feu qui brûle jour et nuit. Dans ces montagnes il y fait froid de décembre à février environ.  Elle nous offre un verre d’alcool de maïs et du thé  que nous ne pouvons pas refuser, il est environ 10h !!!!

Nous avons été très surpris quand l’une des ses filles de 5 ans environ a bu  par deux fois un peu de gnole avant le thé.

Nous arrivons vers 17h au magnifique  lac Babe, entouré de cultures maraichères et de la forêt primaire. Nous logeons dans une famille Thaï adorable. Notre dîner sera super bon.

Dès le lendemain matin à 8h30 nous louons  un bateau avec bâtelier pour une balade de deux heures sur le lac plat comme une feuille, pas un souffle de vent, une brume sur la forêt primaire et les quelques oiseux qui volent………. C’est chouette.

Nous ferons deux arrêts, l’un pour découvrir un autre tout petit lac coincé dans la forêt, l’autre pour grimper à un petit temple.

Et pour finir nous déjeunerons chez le Thaï et prendrons la route pour Hanoï à 250 kilomètres de là.

Dans tous les villages nous voyons les gens s’affairer à nettoyer tout, mais tout, la route, les trottoirs leur maison, laver le linge, les meubles, les scooters, les voitures, (Minh a fait laver son 4X4 2 fois en 6 jours) ceci est indispensable avant le Têt.

Préparation du cochon

Chaque famille, à la campagne tue le cochon pour les festivités, Minh nous dit qu’à Hanoï on ne peut pas tuer le cochon, on achète seulement 2 à 3 kilos de viande.

Sur les routes les scooters sont chargés d’arbres du Têt, ce sont des pêchers en fleurs ou des kumquats, de cadeaux enveloppés de jaunes ou rouge.

Nos 6 jours hors des sentiers battus resteront un super souvenir.

Nous rentrons à Hanoï pour trois jours et allons profiter de la fête du Têt.

Mardi nous prenons l’avion pour Bornéo, une nouvelle aventure s’annonce.

photos

2 Responses

Write a Comment»
  1. A voir les assiettes présentées sur la table , votre repas a dû être riche et goûteux !
    Au moins c’est de la nourriture saine .
    Quelle belle occasion ,d’avoir pu voir l’intérieur typique de cette maison , avec son « cagnard » central et d’ aussi belles rencontres avec les indigènes .
    Aux prochaines aventures . Merci .

  2. Ces paysages sont très beaux même dans la brume . Vous avez vraiment pu voir la vie quotidienne de ces gens, c’est sûr que cette découverte vous laissera de merveilleux souvenirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.