San Agustin

Pas moins de 3 bus  pour arriver à San Agustin dans la région du Huila

Mais  San Agustin ça se mérite.

Il est environs 15 heures quand nous arrivons, un taxi nous emmène à l’hôtel «  La casa de François ». Un magnifique hôtel  tenu par un Français. Perché sur les hauts de San Agustin, il a l’avantage de dominer la ville, mais qui dit haut perché, dit côte hyper raide.

Le jardin est magnifique et notre bungalow domine donc la ville et le jardin, c’est vraiment chouette.

Nous avons une cuisine à notre disposition et du coup nous redescendons  tout de suite en ville afin d’y faire des courses. Nous dinerons et petit déjeunerons « chez nous ». Cela nous changera des restaurants.

La météo est très agréable, 30°, on apprécie.

San Agustin est connu pour ses sites archéologiques hors du commun. Le site archéologique de San Agustin a été déclaré Patrimoine Mondial de l’Humanité en 1995 par l’UNESCO.

SAN AGUSTIN ET SES CURIEUSES STATUES MONOLITHIQUES

San Agustin est un « village » du sud de la Colombie dans le département du Huila. Oui, j’ai mis des guillemets parce qu’on n’a pas les mêmes notions de village qu’en Europe. San Agustin compte quand même plus de 30 000 habitants. Le village est perché à 1730 mètres d’altitude, non loin du Parc National Puracé, où nait le Rio Magdalena, le plus long fleuve de Colombie.

Le premier jour, dès l’arrivée dans le parc archéologique, nous avons pris un guide francophone afin d’avoir le plus d’informations  possibles, et avons acheté un passeport pour deux jours de visite

La particularité des alentours de San Agustin, c’est qu’ils sont jonchés de statues anthropomorphes.

Tous les environs n’ont pas encore été fouillés, mais plus de 600 statues ont déjà été trouvées ! Selon notre guide, 90% des tombeaux n’ont pas été explorés. Ces statues représentent souvent des êtres aux allures humaines, mais parfois avec des caractéristiques animales comme des becs d’oiseaux ou des canines acérées. Certaines de ces statues étaient simplement posées à la verticale sans que l’on puisse savoir pourquoi, d’autres étaient érigées en groupes et formaient  des tombes. D’ailleurs, dans certains sites, des restes de sarcophages ont été retrouvés entourés de monolithes sculptés. Certaines statues  étaient enterrées à plus de 7 mètres dans le sol et recouvertes de terre pour former un monticule.

Mais alors en quoi c’est mystérieux ?  Il y a 5000 ans  deux cultures  s’épanouissaient  dans les vallées voisines du rio Magdalena et du Cauca séparées par d’infranchissables sommets. Leurs grands axes de communication prenaient chacune  leur source à quelques jours de marche : c’est par ici près de San Agustin que ces deux peuplades se retrouvaient pour commercer et  rendre un culte et enterrer leurs morts.

2ème jour, les environs de San Agustin à la rencontre des statues et des tombeaux.

Nous prenons une  excursion pour la journée et partons vers d’autres sites majeurs où nous pouvons admirer des mégalithes et des tombes. Une végétation abondante, des montagnes, des piaillements d’oiseaux, des maisons toutes mignonnes en périphéries du village décorées de mille et un pots de fleurs, des champs de café  et de canne à sucre, sur des pentes incroyables, notre pensée va vers les agriculteurs qui cultivent ces terres.

Le verdoyant canyon du Rio Magdalena qui prend sa source dans cette région  est le plus long fleuve de Colombie, 1520 kilomètres. Il  offre des vues magnifiques et de nombreuses cascades se succèdent sur les flancs de la montagne.

La plus impressionnantes est la salto de Bordonnes, elle mesure 470 mètres. El strecho aussi est impressionnant, il s’agit d’une  gorge  ou le fleuve se réduit à  2, 50 mètres de large mais la profondeur de l’eau est de 28 mètres. Enfin, nous sommes allés visiter  le site de l’alto de las piedras, où de nombreuses sépultures qui conservent des traces de leurs pigments rouges, noirs et jaunes d’origine.

Demain nous prendrons  la route pour Popayan dans la région du Cauca  

photos

3 Responses

Write a Comment»
  1. Quelles merveilles !!!! Je sais que la culture de San Augustin est utilisée comme référence historique d’une époque pré colombienne , et c’est réellement fascinant ! Par contre je ne connaissais pas ce fruit. Comment le nomment les colombiens ? Quel goût ça a ?

  2. tout simplement magnifique

  3. J’adore votre petite cabane au Canada …non, en Colombie…autre climat!
    Ces sites archéologiques sont très curieux et vous aviez un guide sympa!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.