Salento et la vallée de Cocora

Nous avons quitté Cali sans regret, même si la salsa est très festive.

3 heures dans un bon bus pour arriver à Salento, à 2000 mètres d’altitude, mais il y fait chaud.

On dira tout de suite que Salento et la vallée de Cocora méritent un voyage.

Notre petit hôtel est tout mignon, toujours très propre comme partout en Colombie, Nous apprécions vraiment.

Salento est un village HYPER coloré,  qui subsiste grâce à la production du café, à l’élevage de truites, et bien évidemment à l’afflux de touristes, séduits par ses rues pittoresques, et la proximité de la vallée de Cocora.

Salento est l’une des plus anciennes villes de la région du Quindo.

Au bout de la rue principale, 239 marches (que nous avons monté, mais c’est moins que les 444 de Guyaquil en Equateur !!!) nous attendent. Nous arrivons alors à l’alto de la cruz, une colline coiffée d’une croix et qui fait découvrir un paysage à 360° sur la ville, les montagnes environnantes et  la vallée de Cocora.

Salento regorge d’excellents restaurants, nous auront testé la trucha a de ajo (truite à l’ail) nous nous sommes vraiment régalés

Après une belle visite de ce très beau village, le lendemain nous avons pris une jeep Willis pour aller jusqu’a l’entrée de la vallée de cocora.

Les jeeps Willis datent de la deuxième guerre mondiale. Les américain ont « refourgué » leur surplus aux Colombiens qui en ont fait bon usage.

Elles servent aux transports des gens, mais également des cochons, des bananes ou des meubles.

A ce jour, la jeep Willis est considérée   par la communauté rurale comme un authentique étalon  de mesure  des denrées agricoles, soit  25 sacs d’oranges.

Pour aller dans la vallée de Cocora, nous étions 14 personnes entassées. Deux devant plus le chauffeur, 8 sur les banquettes arrières et 3 debout à l’arrière se tenant aux barres de toit.

Aujourd’hui ils restent encore des jeeps Willis mais  de nombreuses ont été remplacées par d’autres marques.

La vallée de Cocora est   absolument extraordinaire, cette large vallée  verdoyante, est flanquée de pics effilés. Partout on peut voir le palma de cera (palmier à cire). Le plus grand palmier au monde qui peut atteindre 60 mètres de hauteur et acclimaté en zone humide d’altitude. Il est l’arbre national de la Colombie. Ces majestueux arbres  flirtent avec les nuages, c’est franchement magique, et unique. Nous avons fait une randonnée de 6 heures environ dans  des paysages fabuleux, certes la montée est très raide mais arrivés à 2820 mètres on  s’émerveille.

L’herbe est aussi rase et belle qu’un green de golf, mais c’est naturel, trois miradors  sur le chemin bien caillouteux permettent d’apprécier cette belle nature. Les vaches broutent tranquillement, mais des vaches on en voit partout en Colombie, ce sont de belles normandes (ou de races ressemblantes ??)

Nous sommes dans la région du café, alors, bien entendu nous avons visité une petite plantation en bio. Il nous aura fallu faire 5 kilomètres à pieds pour atteindre la finca (petite ferme) de Don Elias. Il exploite 4 hectares de caféiers, et fait travailler 8 employés et 12 pendant la récolte. Il fait 2 récoltes par an sur mai et juin, puis octobre et novembre.

Ses pesticides sont des orangers, en effet les insectes colonisent les orangers et laissent tranquilles les caféiers.

Le compost sert d’engrais, et les bananiers d’arrosage. Lorsque les pluies sont rares, alors les bananiers libèrent de l’eau de leur tronc.

Alexandro le jeune guide nous a servi un très bon café filtre, un Tinto !!!

Les employés de ces plantations sont de vrais acrobates, car les caféiers sont plantés à flanc de montagne et rester debout  et cueillir les grains rouges tient de l’équilibrisme.

Nous avons déjà visité plusieurs villages, mais ça n’est absolument  pas redondant car pas un seul n’a son pareil. Un vrai délice de découvrir ce patrimoine.

Demain nous partirons pour Jardin ( prononcer rrr’ardine)

photos

4 Responses

Write a Comment»
  1. Très beau village et la vallée avec les palmiers à cire est merveilleuse. Le café est lui aussi en bonne santé car les fruits sont bien gros.Belle étape colombienne, bonne continuation.
    Lamoun

  2. Que nous vous envions c’est magnifique, vous avez bien fait de choisir ce continent, cela donne envie de découvrir ce beau pays, bravo les globe trotters.

  3. C’est très beau!
    J’ai une préférence pour la vallée de Socora dans ce voyage jusqu’à maintenant.
    Mais peut-être que la suite va aussi nous étonner. A bientôt de vous retrouver. Monique et Tony

  4. Quelle belle nature…Et toutes ces couleurs….je me répète, mais j’adore!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.