Loja

Ah Les Andes, quelle beauté, mais pour faire 200km nous avons mis 4 h 30. On pense que nous n’avons pas fait 2 kilomètres en ligne droite, ça tourne, ça monte et ça descend toujours.

Les paysages sont époustouflants, peu après Cuenca, les montagnes sont désertiques, peu de végétation, et beaucoup de canyons, mais après une heure et demie de route on arrive dans une région très verdoyante, les vaches et les moutons paissent dans les vastes étendues andines, bien sûr à pic et ce qui est étonnant c’est que les quelques maisons isolées sont construites juste au bord des précipices, pas de photo (dommage pour vous), hélas le bus roule, et ça ne fait que tourner, du coup, on n’a pas assez d’équilibre pour bien tenir l’appareil photo.

Comme nous le disions dans d’autres articles, l’Equateur, ce magnifique petit pays est peu touristique, du coup nous sommes souvent les seuls touristes dans les bus, avec les gens du pays.

De 3500 mètres parfois nous sommes arrivés à Loja à 2100 mètres et il fait chaud.

La ville est assez sympa avec son petit quartier colonial.

Nous sommes dimanche, et tous les magasins et presque tous les restaurants sont fermés, on en a quand même trouvé un pour notre dîner.

Mais dès lundi matin la ville se réveille, et du coup, nous la voyons vivre. Les indigénas vendent leurs légumes sur les trottoirs, et les rues  sont encombrées  de passants. Ceci dit Loja n’a rien d’une grande métropole avec ses 180 000 habitants.

A 45 kilomètres de là, il y a une toute petite ville, Vilcabamba, de 4800  habitants, très connue pour ses centenaires en pleine forme.

Dans les années 1955, elle a fait l’objet d’études sur la longévité des gens. Il s’avère que de nombreuses personnes auraient dépassés  120 ans. Certains disent que c’est peut être exagéré.

En tout cas ce qui explique cette longévité serait lié

  • A l’habitude de fumer du datura, qui combinerait les effets de la marijuana et de la cocaïne, sans nuire à l’organisme, et c’est d’ailleurs ce qui a attiré les hippies dans les années 1970
  • Les gens du coin mènent une vie simple, dans un environnement sans pesticide et au climat très doux
  • A la présence de nombreuses sources chargées en oligo éléments surtout du magnésium
  • A La consommation de café, ce qui a permis de développer la production et l’exportation.

Toujours est il que de nombreux nord américains et certains européens se sont installés dans cette grosses bourgade et y vivent doucement et heureux. Évidemment les prix de l’immobilier ont augmenté dans cette contrée.

Dès 10H30 nous avons vu pas mal de personnes d’un certain âge, parlant anglais, se réunir au café et siroter des bières et fumer. Ceux là, on ne sait pas s’ils vivront 100 ans et plus……..

Cette petite ville est en tout cas très sympa, avec son « parque central », sa petite église et les commerces qui l’entourent.

Il est possible de faire des randonnées à cheval, mais pour nous, ça n’est pas notre truc, du coup nous avons gentiment marché dans des chemins  qui embaumaient la citronnelle.

Notre dernier jour à Loja a été consacré à des visites de musées.

Le musée de la musique, bien mignon, mais on s’attendait à voir de nombreux instruments, or il n’y en avait que très peu.

L’objectif de ce musée est d’honorer les grands musiciens Equatoriens. Bon, ça ne nous a pas emballés, en revanche nous avons pas mal discuté avec la gardienne du musée (ici ce sont des policiers municipaux) et on pense franchement qu’ils doivent s’ennuyer, (heureusement que le smartphone existe !!!) car il y a peu de visiteurs. Alors quand ils peuvent coincer un touriste, et  de surcroit français, c’est le bla bla bla à n’en plus finir. Bref, tout ça est bien chaleureux. On nous sert la main en arrivant et en partant.

Puis nous avons filé vers le musée del monasterio de Madrez conception. Alors là, idem, il s’agit d’un monsieur d’un certain âge qui nous a fait toute la visite et on a compris son espagnol, tant il était appliqué dans sa diction.

Ce musée est une partie  d’un monastère de carmélites qui date du  16eme siècle, de très belles pièces d’ornements sacerdotaux y sont exposées et on visite également les anciennes cuisines, la buanderie, l’atelier de couture le réfectoire. Aujourd’hui on suppose que les nones sont mieux loties qu’au 16ème siècle. Elles ont peut être machines à laver, four à micro ondes, etc…. Au 16eme siècle  elles étaient 25, aujourd’hui elles ne sont plus que 17.

Ce qui est très drôle, c’est qu’elles vendent différentes tisanes que l’on  vient boire sur place. Comme toutes carmélites, elles n’ont pas droit de voir le  public, du coup elles ont une tour (type tour d’abandon) où vous mettez votre dollar dans une des cases du tour qui correspond à la tisane choisie. La tisane arrive, vous buvez, et hop le verre repart dans la tour ; ni vu ni connu. Nous avons vu plusieurs jeunes filles boire leur potion ce matin.

Puis pour finir notre journée, nous sommes montés au mirador teleferico, sauf que le téléphérique ne fonctionne plus. Ceci dit la vue est déjà sympa du parc.

Voilà, demain nous partons pour le Pérou.

Ceci n’était pas notre projet initial. Il était prévu que nous allions au carnaval de Guaranda, mais nous nous sommes aperçu que cela nous aurait fait faire des allers retours, et ici, si les routes sont bonnes, les montagnes sont hautes ……….. et il faut du temps pour faire quelques kilomètres. De toute façon le carnaval est partout en Amérique du sud, alors nous serons à  celui chachapoyas .

Ce matin, de nombreuses délégations de villes  carnavalesques étaient à Loja pour faire la promotion de leur carnaval.

Ils distribuaient affiches, flyers, bonbons, crèmes glacées, bâtonnets de canne à sucre, etc….. on a profité de tout ça.

Oui alors, pourquoi aller au Pérou ? Eh bien parce qu’on  nous a parlé d’un grand site Inca, au nord du Pérou, pas le Machu Picchu, mais la forteresse de Kuelap. Et on nous a dit qu’il ne fallait pas rater ça. Du coup on part, mais il parait que le voyage est  assez sportif, on vous racontera. Suite dans quelques jours ……..

Photos

5 Responses

Write a Comment»
  1. La neige est arrivée à Loches : c’est tout blanc et beau !
    Et vous, vous êtes bras nus !! les paysages sont vraiment magnifiques ! quel beau pays ! merci encore de nous le faire connaître !
    J’ai souri lorsque j’ai vu que les dames qui font la promotion du Carnaval à venir possèdent le même appareil que moi pour cuire le riz !!!
    Vous allez revenir avec plein de belles images dans la tête ! bisous

  2. Bon voyage vers le Pérou! Merci pour ces belles photos. À Vilcabamba, les gringos se font bien avoir par les équatoriens : ils s’imaginent que tout s’achete comme d’habitude ! Mais la longévité dépend de tellement de facteurs : hérédité, frugalité, absence de stress, relations sociales saines . Des trucs qui ne s’achetent pas

  3. Et ils ont même des éoliennes

  4. Très jolies maisons à Loja , avec ses rues bien propres qui mettent en valeur leurs couleurs.
    Dans ce pays ,je ressens une certaine quiétude , ceci , est bon aussi pour y vivre vieux !! mais est-ce souhaitable ?
    Bonne continuation vers d’autres lieux aussi typiques .

  5. Ce soir je reprends contact avec votre blog pour rattraper mon retard! Les villages ont l’air très propres et bien calmes: ça change de l’Inde! vous êtes très beaux avec vos panamas…souvenirs très utiles et chics!
    Les paysages sont magnifiques et le tourisme va sûrement se développer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *