Isla Isabela

Nous avons changé d’île.  Isabela est la plus grande des Galapagos mais peu peuplée, 1700 personnes l’habitent.

La traversée de Santa Cruz à Isabela prend deux heures. Le bateau est puissant 700 chevaux, on est assez chahuté par moment.

L’arrivée à Puerto Villamil est cocasse.

Les otaries et les iguanes sont affalés  sur le chemin qui mène à la ville, du coup on est obligé de les contourner, c’est la législation.

Évidemment  on est obligé de payer la taxe de 10 $ par personne pour mettre les pieds sur l’île.  Ça aussi c’est est la législation.

Le village est très sympa et calme en bord de mer. La rue principale est en sable ce qui rajoute au côté très tropical du lieu.

Juste à côté du débarcadère se trouve une belle petite lagune : La concha la perla. Nous y avons fait du snorkeling. Les poissons sont assez nombreux mais les otaries encore plus nombreuses.  Françoise a joué  avec l’une d’entre elles pendant un quart d’heure. L’ otarie venait la narguer sous le menton et  replongeait aussitôt et ainsi de suite pour revenir de plus belle. Un moment rare dont elle se souviendra longtemps.

Puis deux bébés otaries très joueurs nous reniflaient les pieds en bas de l’escalier qui conduit à  la mer. Un vrai délice que cette aventure.

L’après midi nous sommes allés voir les flamants roses dans deux lagunes, puis avons continué  jusqu’au centre de conservation des tortues géantes. Les tortues d’Isabela sont différentes  de celles de Santa Cruz. Il existe 10 espèces  de tortues aux Galapagos.

Lors de la dernière  éruption d’un des volcans de l’île (il y en quatre) de nombreuse tortues sont mortes. Aujourd’hui l’espèce est sauvée grâce au centre.  Il  est très difficile aux tortues de copuler, même si on en a vu souvent le faire.  Et quand ça marche les œufs sont souvent  mangés ou écrasés  par des prédateurs  tels que les  vaches, les ânes, les sangliers. Les chiens mangent les jeunes tortues.

Ce matin nous louons des vélos VTT.

L objectif est d’aller au mur des larmes. Les Galapagos n’ont pas toujours été le paradis que l’on connaît aujourd’hui.

Isabela avait une prison, et de 1948 à 1959 pour ajouter à la peine des prisonniers on leur a fait construire un mur en pierre de lave dans des conditions inhumaines. Ce mur de 10 mètres de haut sur 100 mètres de longueur est édifié en pleine forêt, à 10 kilomètres de la ville.

Ce mur  n’avait aucun objectif sauf de détruire les hommes. De nombreux prisonniers y laissèrent  leur peau. Un monument en leur hommage est édifié au pied du mur.

Sur le chemin en sable qui mène au mur, les paysages sont magnifiques, plages désertes, tunnels de lave, miradors pour admirer la canopée. En revanche le soleil tape fort et les chapeaux, crème solaire et eau sont indispensables.

Pour notre 4 eme jour sur Isabela nous prenons un tour pour « Los tuneles ». Nous aurons une heure de navigation  avant atteindre le site.

Après 45 minutes de navigation le capitaine ralentit sa vitesse car il vient d’apercevoir des raies mantas.  Effectivement  ce sont de magnifiques  ailes  volantes qui passent sous notre nez. Nous n’en avons jamais vu d’aussi près. Le guide nous dit qu’elles font 6 mètres de diamètre.  Nous les observons un long moment car elles nagent à la surface de l’eau et très lentement, c’est  superbe.

Puis nous repartons et 30 minutes plus tard nous arrivons dans un lieu sublime. Il s’agit des fameux tunnels de lave qui forment des décors époustouflants.

Lors des éruptions volcaniques il y a des millions d’années, la lave s’est solidifiée  mais la mer à érodé certaines pierres ce qui forme aujourd’hui des tunnels que nous avons emprunté avec le guide. C’est impressionnant car parfois il y fait noir mais souvent on voit la lumière du jour au  bout, ce qui rassure.

Nous avons vu beaucoup de tortues de différentes espèces. Certaines ont des carapaces magnifiques. Les poissons multicolores sont nombreux  mais ce ne sont pas eux qui nous ont le plus émus. Puis, vint la séquence émotion avec la visite des requins à pointe blanche. Le guide nous a montré une bonne  dizaine de ces énormes bêtes au fond d’ une grotte. Ils sont complètement inoffensifs mais ça impressionne  quand même.

Le clou de la balade à été de découvrir les magnifiques fous à pattes bleues, et comme dans tout l’archipel les animaux sont protégés, nous avons pu en approcher à deux mètres  sans qu’ils ne bougent.

Ce tour nous a beaucoup plus, nous ne pouvons que le conseiller aux futurs voyageurs !!!

La plage de la ville est superbe, mais le côté droit est envahit d’iguanes marins, très protégés car uniques au monde. Il est donc interdit d’aller dans cette partie car les nids y sont nombreux. Les rangers sont très nombreux aux Galapagos, ils surveillent les plages où il est interdit d’accrocher ses vêtements dans les arbres. Des portes manteaux style perroquet sont installés tout au long afin de pouvoir accrocher sacs et autres choses. Certaines plages sont fermées la nuit afin  que les animaux (tortues marines et iguanes puissent aller nidifier tranquillement). Il est également impossible de faire certaines randonnées marines ou pédestres seuls, la présence d’un guide naturaliste est indispensable. Toutes ces infrastructures permettent ou permettront peut être de garder l’archipel indemne de pollution.

Isabela aura été un vrai coup de cœur.

Nous repartons seulement d’ Isabella ce dimanche pour San Cristobal.

Le problème est qu’il est obligatoire de repasser par Santa Cruz.

Des 6 heures du matin nous prenons le bateau pour nos deux heures de traversée.  La mer est une vraie mer d’huile. Donc le voyage est très confortable.

Arrivés à Pueřo Ayora nous prenons un petit déjeuner et tentons de trouver un cyber café. En vain, nous sommes dimanche et tout est fermé.

On s’installe sur le quai du port pour  y admirer les nombreuses  raies et petits requins qui évoluent sous nos yeux. Un délice.   Il est 9 heures et il fait déjà chaud.

Photos

2 Responses

  1. MERVEILLEUX !!!! Un monde où les humains vivent en paix avec les autres animaux ! Quel voyage fantastique vous faites. Mille bisous à vous deux (et aussi aux tortues, otaries, iguanes, requins, fous à pieds bleus….)

  2. Magnifiques les tunnels de lave !
    Que de variétés d’animaux vous avez vu ! c’est autre chose que de les voir dans les zoos ….surtout pleins d’émotions !
    Comment revient-on de cet extraordinaire périple ?
    Merci pour m’avoir fait partagé tous ces beaux moments .
    Bises à vous deux .