Ko Jum, Ko Phi Phi, Ko Lanta

24 février 2009

Lever à 7 heures, petit déjeuner et départ pour Krabi  en bus. Dès l’arrivée nous nous dirigeons vers l’embarcadère et  achetons nos billets pour l’île de  Ko Jum et partons aussitôt. Nous avons choisi cette petite île peu peuplée car, comme nous le disions  plus haut, le tourisme de masse ça n’est pas pour nous. Et en matière d’îles en Thaïlande, il y a l’embarras du choix.

La traversé depuis Krabi est agréable, la mer est très calme, l’eau transparente, et il fait chaud, tout va bien.

Arrivés sur  Ko Jum, nous débarquons  dans l’eau, il n’y  a pas de débarcadère a proprement parler. Il faut sauter dans l’eau pour atteindre la plage, et nous voici sur Ko Jum.

Grégoire a son propre Bungalow et nous le nôtre, la plage est à 50 mètres.

L’eau est très claire mais  nous sommes sur un récif, si bien qu’il faut faire attention de ne pas se blesser, les vieux coraux sont très méchants.

 

Les  routes de Ko Jum ne sont pas goudronnées, Il n’y a que des  vélos et des scooters. Nous sommes allés au village par la route qui traverse une jolie forêt de palmiers et sommes revenus par le chemin en bordure de mer. Le village est tout petit mais très joli

Nous sommes vraiment très bien sur cette île peu fréquentée. Nous passons une soirée calme.

Nous louons un bateau pour demain, avec un  capitaine. Nous avons prévu de visiter Ko Phi Phi.

25 février 2009

Petit déjeuner  à 7h30, il y a peu de monde dans cet hôtel.

Notre bateau est arrivé et le capitaine vient nous chercher au restaurant.

Après une heure de navigation dans ce merveilleux décor  de roches karstiques, nous arrivons  autour de ces fameuses îles somptueuses. Les fonds marins sont riches, on peut voir à plusieurs mètres les poissons et les coraux.

Le capitaine nous arrête une première fois pour plonger, les poissons multicolores sont tout autour de nous. Nous ferons 4 haltes pour plonger, et à chaque fois c’est magnifique, eau claire, chaude et poissons multicolores. 

Puis nous reprenons «  la route » pour Ko Phi Phi.

Oui, effectivement ça parait être le paradis au vu du paysage exceptionnel, mais quand on débarque sur l’île c’est une autre histoire. Des commerces, beaucoup  de commerces et beaucoup de monde dans  les rues très étroites.

Il est vrai que la plage est très belle, mais nous préférons notre petite île beaucoup plus authentique.

Il est 16 heures quand nous rentrons sur Ko Jum, très satisfaits de cette journée en mer. Nous avons demandé à notre capitaine s’il pouvait nous emmener demain sur Ko Lanta.

Alain et Grégoire  sont allés jouer aux échecs au bar et Françoise est restée dans le bungalow pour lire et écrire.

 26 février 2009

Petit déjeuner à 7h30 et départ  pour Ko Lanta.  Nous naviguons une heure environ et nous  arrivons sur l’une des îles de l’archipel de Ko Lanta, le débarcadère est nickel, on voit tout de suite que le tourisme y est très développé.

On prend   un tuk tuk qui nous emmène sur une plage magnifique, une de plus, nous louons des transats et parasols. La journée sera très  cool, baignade , bronzette, baignade bronzette etc.

Une fois n’est pas coutume, mais là vraiment on est super bien installés.

Nous passerons notre matinée sur cette plage et déjeunerons au restaurant de cette plage idyllique.

Retour sur Ko Jum vers 15h30

Alain et Grégoire font une partie de volley avec des Thaïs et Françoise est allée se promener au village.

Ce soir nous négocions notre transfert vers Krabi, mais par la mer, ça nous semble plus sympa. Mais avant de quitter Ko Jum, nous réservons une guest house  plébiscitée par le guide du routard.

photos

27 février 2009

Nous partons à 8 heures, le paysage est absolument exceptionnel, nous passons entre de nombreux ilots de roches karstiques, des mangroves où niches des oiseaux, bref, le top.

En arrivant à Krabi, nous prenons un taxi qui nous emmène à la guest house réservée la veille. Et ô surprise, c’est une horreur, un vrai taudis.

On restera la nuit, et  nous partons  de suite à la recherche d’un autre hôtel. Du coup, pour compenser  nous nous offrons un super hôtel.

Krabi est  très touristique, des agences de voyages dans toutes les rues, des boutiques de souvenirs, de vêtements, des bars «  à jeune filles », bref tout ce que nous n’aimons pas.

Nous allons à la plage où comme partout, l’eau est chaude et claire, un vrai délice.

28 février 2009

Nous changeons d’hôtel, et là on se sent bien.

Nous réservons une excursion en mer pour le lendemain dans la baie de Phang Nga. Pour certains ce serait  l’une des plus belles régions du monde.  Nous  ne sommes pas aussi catégoriques, mais enfin, il est vrai que c’est très beau.

Les grottes, les cascades, les villages flottants, les pitons calcaires qui surgissent de la mer turquoise sont un régal. On peut comprendre que les touristes y affluent par millions chaque année.

photos

Phuket

22 Février 2009

Nous devions partir à 7 heures de l’hôtel, sauf qu’il est 7h30 et nous attendons toujours  notre tuk tuk . Nous sommes  au Cambodge et nous  devrions savoir que les horaires sont trrrrès élastiques.  

On informe le patron de l’hôtel qui nous commande un autre tuk tuk , et rapidement  , il  nous conduit à l’agence où sont déjà réunis une trentaine de touristes.

Le bus arrive vers 8 heures, un vieux bus comme d’habitude.

Nous prenons la route de Battambang, mais a Sisophon nous continuons pour arriver  à Poipet, frontière avec la Thailande .

Les formalités de police  sont rapides, il n’y a pas beaucoup de monde.

La suite du voyage jusqu’ à  l’aéroport de Bangkok se fait dans un minibus très confortable.

Grégoire est déjà arrivé, du coup nous dînons dans l’aéroport en attendant l’avion  pour Phuket.

L’avion est à l’heure, nous arrivons à Phuket à 1 heure du matin, un taxi et hop nous voici dans un très bel hôtel réservé auparavant.

23 Février 2009

Nous avons bien dormi sauf Grégoire qui subit le décalage horaire.

Super petit déjeuner, puis nous louons des scooters  et partons à la découverte de l’île.

Phuket est une île montagneuse recouverte de forêt tropicales. Phuket Town, la ville principale ne nous plait pas du tout, nous partons vite à la campagne, visite d’un temple, puis direction les plages. La route est belle et peu encombrée, nous en profitons pour faire un peu plus  de vitesse si bien que Grégoire a du forcer un  peu sur le champignon, qu’il en est tombé en panne. Un coup de chance, nous sommes juste en face un garage Yamaha, marque du scooter.

On explique le problème, la moto est prise en charge immédiatement,

et en 30 minutes  le scooter était réparé. La patronne du garage n’a pas voulu qu’on la paie et n’a pas accepté que l’on donne un pourboire au mécanicien.

Nous repartons tranquillement  vers une plage où nous louons des chaises longues.

La baignade est très agréable, l’eau est  super claire et bien chaude, puis après cette plage nous allons vers une autre, oui car Phuket c’est les plages, les plages et les plages. Certaines sont bondées, comme celle de Patong, une horreur. Le tourisme de masse ça n’est pas notre truc.

Nous reprenons la route, et zut, Grégoire se fait arrêter par les flics car il n’a pas son casque, 500 baths à payer sur le champ.

Nous avons dîné dans un restaurant de rue, ils sont très très nombreux en Thaïlande.

Retour à l’hôtel, et bain  bien mérité dans la piscine.

photos

De Battambang à Siem Reap en bateau

21 Février 2009

 7 h, Petit déjeuner sommaire  dans la chambre et Départ en bateau pour Siem Reap.

Surprise en arrivant à l’embarcadère, le bateau que nous allons prendre est en fait un vulgaire  rafiot, et nous serons 25 personnes   assis en rang d’oignons sur des bancs  en bois. C’est l’exotisme à fond !!!

La rivière Stung Sangker est basse actuellement. Nous sommes en saison sèche.

L’eau est jaune et pourtant les gens lavent leur linge et leur vaisselle dedans.

La navigation y est intense et compliquée les chenaux sont très étroits, du coup  les bateaux s’enlisent  souvent, et il faut descendre pour les pousser,  les embarcations sont souvent très chargées.

La rivière est poissonneuse, les pêcheurs y sont nombreux,  le poisson est une ressource importante dans cette région.

Nous naviguons à 3 ou 4 mètres au dessous de la berge, si bien que nous ne voyons pas bien le paysage environnant. Cependant nous profitons de ce que nous offre la vie sur les berges, car la vie y est très intense. Les enfants nous crie des « hello Mister » au passage. Les maisons en bambous sont construites juste en  bordure de rivière, et ça fourmille de gens occupés autour de leur maison .

Après plusieurs heures de navigations, nous atteignons l’immensité du Tonlé Sap, et au cours du voyage des gens montent  ou descendent du bateau, le plus souvent chargés de victuailles. Puis nous nous arrêtons dans un village flottant, afin d’y déjeuner. Le repas est frugal, fait de riz et de poissons.

Nous profitons de cet arrêt pour soulager nos vessies, et ô surprise, les toilettes du restaurant sont en direct avec le  lac……. Nourriture pour les poissons !!!!

Et quand on pense aux milliers de gens qui vivent sur le lac ,  et qui n’ont qu’un ou deux trous  sur leurs maisons flottantes pour évacuer leurs eaux sales et le reste, bonjour l’écologie!!!!

Après  7h30 de navigation nous arrivons au débarcadère, où on nous attend pour nous emmener à notre hôtel que nous avions réservé avant de partir deux jours plus tôt.

Arrivés à l’hôtel, nous  posons  nos affaires et partons nous faire masser, ce qui nous a fait le plus grand bien. Demain nous quittons le Cambodge pour Bangkok ou nous retrouverons Grégoire notre fils.

photos