Singapour

Nous avons pris un bus de nuit à Kota Barhu pour Johor Barhu dans le sud de la Malaisie.

Puis un autre bus pour Singapour. Les formalités à l’immigration sont faciles sauf qu’il y a beaucoup de monde.

Notre hôtel est très bien placé, juste à côte de l’entrée de little India. Et le métro à 100 mètres.

Alors Singapour ??

Ville de 5 millions d’habitants, hyper multiculturelle, propre, beaucoup d’espaces verts, dont le fameux botanic garden, dont nous reparlerons plus tard. Le pouvoir d’achat des Singapouriens est très élevé, du coup la vie y est chère, certains disent que c’est la ville des millionnaires.

En tout cas nous avons été séduits par l’ambiance cool.

En revanche, il faut être très discipliné à Singapour sinon ça peut coûter cher.

Interdit de mâcher du chewing gum en ville, d’ailleurs les trottoirs sont hyper propres, interdit aussi de cracher dans la rue, interdit de fumer n’importe où , des endroits pour fumer sont disséminés dans la ville. Les cigarettes valent très cher, l’alcool aussi, et il est interdit d’en boire sur la voie publique. Quand à la drogue, mieux vaut ne pas y toucher car là, ça peut aller jusqu’à la peine de mort. A chaque fois qu’il y a une interdiction, le prix de l’amende est affiché.

Par exemple : pêcher dans la baie, c’est 2000 dollars l’amende, payable immédiatement, ça calme vite.

Nous n’avons jamais vu de flics, car ils sont en civils, du coup, mieux vaut se méfier. La petite délinquance est quasi inexistante.

Bon ok, ça fait beaucoup de restrictions, mais quand on connaît les règles eh bien la vie peut être simple et sécurisante.

Ces 3 jours ont passé très vite, nous avons bien entendu visité le quartier colonial et ses très beaux immeubles victoriens. Le quartier de la baie et le fameux hôtel Sand Bay, dont sa piscine est à 200 mètres de haut et mesure 150 mètres. Nous sommes allés prendre un verre au 57 ème étage et avons profité de la vue qui est magique. Le quartier branché des shops houses restaurées.

Gardens by the bay, alors là on est scotchés par la beauté du site. C’est un jardin botanique du XXIème siècle sur une surface de 100 hectares.

Deux sites majeurs, le flower dôme  reproduit les climats du mode entier, et l’autre le « cloud forest » permet de voir les écosystèmes des forêts tropicales humides de montagne.

Par ailleurs, les « super trees high tech » arbres  en acier où se développe une végétation exubérante. Il est possible de monter par un ascenseur dans ces arbres où, à 22 mètres , une passerelle   permet de voir la canopée. La promenade est absolument magique.  

Little India, on est transporté en Inde. Nous avons  retrouvé la même ambiance qu’en Inde sans les vaches ni la saleté,  ce qui n’est pas négligeable. Les odeurs nous ont également  re titillé le nez, tel que l’encens et les épices. Les temples Hindous sont nombreux et les pèlerins aussi.

China Town, C’est une ville dans la ville,

Les shops houses y sont nombreuses et magnifiquement restaurées et entretenues. Les restaurants sont innombrables. Nous n’avons pas raté le temple de la dent de Bouddha qui est édifié sur cinq étages. La dent de Bouddha (ou supposé l’être) est conservée dans un  stupa  en or de 420 kg. Le magnifique moulin à prière est  sur le toit, où se trouve un très beau jardin.

Puis nous avons visité également le plus vieux temple Hindou de Singapour, curieusement il est édifié dans le quartier Chinois. Bref, ce quartier est vraiment chouette.

Botanic garden, un immense parc de 74 hectares, crée en 1860 et  inscrit au patrimoine de l’UNESCO est  une merveille. Il est composé de jardins thématiques et parmi eux figure le « national orchid garden ». Le programme de culture des orchidées a débuté en 1928. 1000 espèces et 2000 hybrides dont 600 sont présentés au public. La promenade dans  la forêt humide est un réel plaisir, nous y avons passé 4 ou 5 heures et sommes sortis bien fatigués.

Voilà, 3 jours à Singapour ne suffisent pas pour découvrir la ville, mais nous aurons eu tout de même le plaisir de savourer la savourer.

Nous envisageons bien d’y revenir lors d’une prochaine escale en Asie.

photos

Perhentians, la suite.

Comme ces cinq derniers jours nous ont beaucoup plus sur Besar Perhentians, nous avons décidé de reprendre 5 autres jours. Sauf que l’hôtel ou nous étions, était complet.

Nous avons vite recherché autre chose sur Booking.com, et nous avons trouvé un bel hôtel sur une autre plage. Il s’agit de Coco Hut, rien que le nom est évocateur !

Nous prenons un taxi et cinq minutes plus tard nous sommes au Coco hut.

Notre très beau bungalow est sur la plage et en une minute avec nos masques et nos tubas on est sur les coraux où vivent des némos et autre jolis poissons.

Devant le bungalow

Nous ne seront pas plus stressés que sur Flora bay, ici  nous sommes sur Tuna bay. A un kilomètre d’ici il y a l’autre île, Kecil.

Un matin nous avons pris un taxi pour aller sur Kecil à un kilomètre de là.

Si sur Besar, il n’y aucune route, en revanche sur Kecil il y a un village et des rues, en sable bien sûr, où peuvent rouler quelques scooters. Oh, ils ne peuvent pas aller bien loin , la rue principale doit faire un kilomètre de long. Ceci dit 2000 personnes vivent là à l’année, il y a par conséquent une école, une mosquée, la poste, nombreux petits restaurants, mais pas de banque.

On a traversé la jungle pour aller de l’autre côté de l’ile, mais nous avons été très déçu. En effet cette île est habitée, et le tourisme plus développé que sur Besar, du coup, les déchets sont nombreux et c’est navrant de voir un tel paysage défiguré. Nous sommes en revanche ravis d’avoir choisi Besar, la tranquille et la propre.

Notre occupation première sur l’île est bien entendu le snorkeling, nous avons vu de très beaux coraux, de nombreux poissons mais pas de tortue, bien qu’il y en ait. L’année dernière aux Galapagos nous avions été très gâtés par les tortues de  différentes espèces mais il y avait moins de poissons. Nous avons également fait une balade dans la jungle pour aller sur une magnifique plage  où nous avons croisé un très joli petit singe dont on ignore l’espèce. Notre super séjour au soleil se termine, nous prenons un bus de nuit dès ce soir pour Singapour où nous séjournerons 3 jours, une nouvelle découverte pour nous.

photos

Iles Perhentians

Nous avons pris un bus de nuit à Georgetown pour Kuala Besut sur la côte Est de la Malaisie à 21 heures, nous arrivons à 5 heures du matin. Evidemment rien n’est ouvert à Kuala Besut et nous devons attendre 7H30 pour prendre le bateau.

Nous achetons nos billets aller retour, sachant que le retour est libre, ça nous arrange bien car on ne sait pas si on se plaira là bas.

Nous avons réservé 5 nuits au Samudra Beach chalet, sur l’île de Besar.

Les Perhentians, ce sont deux îles, Kecil la plus petite et la plus festive et Besar la plus grande et la plus calme. Ces îles sont couvertes de jungle, aucune culture possible.

Elles sont à une vingtaine de kilomètres de la côte et ne sont accessible qu’à partir de mars. Pendant la mousson la mer est trop mauvaise pour les bateaux .Nous avons organisé ce voyage en fonction de ces données.

Alors à 7h30 nous prenons donc le bateau qui, en 1 heure nous a débarqués sur un petit ponton.

Il faut  marcher sur la plage afin d’arriver à notre hôtel. Sur Besar il n’y a pas de route donc pas voiture, ni moto ni vélo, seulement des bateaux taxis pour aller d’une plage sur une autre. Bref vous l’avez compris c’est un peu le paradis.

La mer est chaude, les couleurs vont de l’ivoire en passant par les turquoise, vert, bleu ciel, bleu marine et enfin bleu noir. Le sable est blanc farineux.

Notre bungalow, très simple, est sur la plage, et le bonheur c’est qu’il n’y a pas de vague. Du coup pas de ressac agaçant.

Notre programme pour ces 5 jours est très simple, baignade, snorkeling, farniente, lecture et découverte des différentes plages. De la plage où nous logeons il est possible d’aller sur une autre plage de l’autre côté de l’île. Nous avons donc pris le chemin qui traverse la jungle, il nous aura fallu seulement 45 minutes. On avait connu pire au parc Bako.

Les Perhentians sont réputées pour leurs fonds marins, on aura l’occasion de le vérifier.

Nous avons nos propres masque et tuba, du coup il est très facile d’aller voir les poissons en indépendants. Nous avons quand même pris un tour avec un bateau et un guide pour aller faire du snorkeling  à  4  endroits différents. Nous nous sommes bien régalés, Alain a vu un gros requin de récif, ouf, inoffensif, et nous avons vu de beaux et gros poissons. Les coraux sont superbes et en bonne santé. Il faut dire que nous sommes dans un parc National où la pêche est très réglementée.

Nous avons loué un kayak et Alain a vu une tortue tout près de la plage.

Nos cinq jours sont terminés et nous avons pensé que 5 jours supplémentaires ne seraient pas mal. On est tellement bien. Hélas, notre hôtel est complet, nous en avons trouvé un autre à quelques  plages de la nôtre.

photos

George Town

George Town est sur l’île de Penang à l’ouest  du pays, reliée par un pont, elle est d’accès très facile. Nous y sommes arrivés en bus de Kuala Lumpur.

Un très grand quartier de la ville est inscrit au patrimoine  de l’Unesco mais en fait toute la ville est très intéressante. Ici les cultures se mélangent harmonieusement bien. L’architecture est absolument  formidable  chinoise, indienne,  coloniale,  contemporaine. Bref vous l’aurez compris cette ville est notre grand coup de cœur en Malaisie. Nous y avons passé 3 jours, sans nous  ennuyer un instant.

Le street art a contribué à développer encore plus  le tourisme. En 2012, lors du festival de George town, des fresques  furent commandées  au grand peintre lituanien Ernest Zacharevic pour le centre ville. Des objets réels comme des vélos, des motos sont mêlées aux peintures. Cet art urbain connait un grand succès, et on se prend au jeu de chercher les fresques  disséminées un peu partout. .

Les shops houses , ces maisons chinoises très profondes, dont le commerce est en rez de chaussée et les appartements en étages, sont préservées.

Les Kongsis, sont également des bâtiments chinois datant du 18ème siècle. L’objectif était de loger une famille élargie venant de Chine. Puis la grande et très belle maison de riches marchands chinois. Certaines sont devenues des hôtels haut de gamme.

 Dans la  même rue, on trouve un temple chinois, un temple Indien, une mosquée et une église chrétienne et une autre anglicane. Cette tolérance est à souligner.

Puis, il y a les Jettys, ce sont des  maisons sur pilotis, en bordure des quais. Une seule et même famille habite une rue, du coup si vous chercher monsieur Chew, eh bien, vous risquez d’avoir 10 personnes du même nom sur cette passerelle. Les jettys  existent depuis la fin du 18eme siècle, période de grande immigration chinoise. Le port de Georgetown étant l’un des plus prospères au monde.

Puis outre la ville, nous avons visité  Penang hill, il s’agit d’une colline perchée à 800 mètres et qui permet de prendre un peu de fraicheur. Nous y avons fait de belles balades.

Le grand temple bouddhiste  Kek Lok Si nous a occupé un  bout de temps. En effet, il paraît que c’est le plus grand temple bouddhiste du sud est asiatique.  En tout cas il est incroyable

photos

Kuala Lumpur

Nous prenons  l’avion à 10H30 pour Kuala Lumpur, la capitale.

A l’arrivée 30 kilomètres  nous séparent de la ville, nous prenons le train jusqu’à la gare centrale, puis le métro et terminons à pieds jusqu’à la résidence. Nous avons loué un grand appartement  en plein centre ville, quartier Bukit Bintang, on ne peut pas  être mieux placé.

Nous déposons nos affaires et comme d’habitude on se lance dans la visite. Pour notre première soirée nous retournons  voir les fameuses tours jumelles Petronas, construites en  1998 par l’architecte  argentin Cesar Pelli. A ce jour elles restent les tours jumelles les plus hautes du monde. Elles sont couvertes d’acier et à la nuit, sont scintillantes et de très beaux jets d’eau s’animent. Kuala Lumpur est une ville en plein essor, les buildings sont extrêmement nombreux, et certains sont vraiment beaux. Les grues font partie du paysage urbain.

Mais Kuala Lumpur c’est aussi la tradition, les quartiers Chinois et Indien sont intéressants. Nous y avons passé pas mal de temps. Le  marché central est incontournable pour qui veut faire du shopping. Ceci dit, les malls sont nombreux et quand on a trop chaud, on va y faire un tour.

La ville a un passé colonial important du coup son  quartier est magnifique, de nombreux immeubles ont été restaurés. Depuis  de notre dernier passage en 2014, il semblerait que la ville se soit très modernisée. Le métro est splendide et facile à prendre, le monorail traverse la ville en un temps record. Kuala Lumpur c’est 8 millions d’habitants avec l’agglo. .

Nous avons visité Batu caves, ces grottes à une quinzaine  de kilomètres de K.L. abritent  des temples  Hindous depuis plus de 120 ans. La première a été fondée en  1890. Deux autres grottes sont reliées par un petit escalier. Mais pour atteindre la première il faut monter 272 marches !!!  Au pied de cet escalier  se dresse la statue de  Murugan  (48,70 mètres) qui  n’est autre que le  fils de Shiva et Parvati. On ne s’étendra  pas plus sur la religion Hindoue……..Chaque jour des prières sont dites à 8h30 et 16h. Et en Janvier/février un million de pèlerins convergent vers Batu cave  pour la grande fête Hindou. Les statues sont très kitchs mais en même temps elles dégagent quelque chose  de surnaturel. Le singes sont évidemment très présents  car ils sont sacrés et ne loupent pas de voler quiconque   ose s’aventurer avec des fruits  ou fleurs. Pourtant les pèlerins très nombreux à cet endroit transportent des offrandes. Ils doivent  les emballer  sérieusement et malgré cela, les macaques arrivent à les faucher. C’est assez cocasse.

photos